Sites romains

Amphithéâtre – Amphitheatrum

L’amphithéâtre de Vindonissa est le plus ancien de la Suisse. Il fut tout d’abord construit en bois par la 13e légion. Après un incendie, la 21e légion le remplaça par la construction en pierre conservée jusqu’à nos jours.

La zone des gradins (cavea) pouvait accueillir près de 11 000 spectateurs, et l’arène ovale centrale (arena) était avec 64 mètres sur 52 la plus grande parmi les sept amphithéâtres connus sur le territoire suisse.

Une invention romaine

L’amphithéâtre, une invention romaine, était également fort répandu dans les provinces, et est considéré comme un emblème par excellence de la culture romaine.

Dans l’arène, on présentait au public des combats d’animaux (venationes) et de gladiateurs (munera). Le public appréciait tout particulièrement les gladiateurs, et de véritables groupes de fans se constituaient parmi les spectateurs.

Pour les organisateurs, ces jeux dont raffolait le peuple présentaient également un intérêt politique: qui ne lésinait pas sur les frais pour les jeux et les gladiateurs pouvait compter sur la bienveillance des spectateurs. On présentait également volontiers au public des animaux exotiques: à Vindonissa, on a trouvé un os de pied d’un chameau qui pourrait en être un indice.

Toujours situé à l’extérieur du camp

Les légionnaires aussi souhaitant se divertir pendant leurs loisirs, l’amphithéâtre faisait pratiquement partie du standard d’un camp. Il était toujours situé à l’extérieur du camp, tout comme la place d’armes des troupes (campus). Les premières fouilles consacrées à l’amphithéâtre eurent lieu dès 1897. Depuis 1898, l’ouvrage appartient à la Confédération.

Aujourd’hui encore, on croit sentir la tension et le bruit lorsqu’on pénètre dans l’arène et tourne le regard vers les gradins.

L'amphithéâtre est libre d’accès (sans billet d’entrée)