Sites romains

Cuisine du centurion – Culina Centurionis

Directement sur la voie principale est-ouest du camp (via principalis) se trouvait la maison d’environ 1110 m2 d’un officier de haut rang. À cet endroit, il y avait à l’époque préromaine le gigantesque fossé d’une fortification celtique. Les Romains éliminèrent le mur de fortification et comblèrent le fossé afin d’y établir leur camp.

Au fil des siècles, les couches de remblai du fossé celtique s’affaissèrent, et avec elles les couches romaines qui s’y superposaient.

Descendez au sous-sol

Les visiteurs du Sentier des légionnaires descendent au sous-sol et y découvrent les vestiges étonnamment bien conservés de la maison. La cuisine "engloutie" de style méditerranéen, équipée d’un grand fourneau, est spectaculaire.

Les déchets de cuisine et de repas bien conservés, qui ont fait l’objet d’études archéo-biologiques, montrent que l’on préparait ici des mets fins pour l’officier et ses invités: le cochon de lait, les oiseaux chanteurs, le gibier, les maquereaux de la Méditerranée et les huîtres étaient particulièrement appréciés et témoignent d’une cuisine méditerranéenne raffinée en pleine province helvétique.

Banquets suivis de beuveries

Les Romains aimaient les banquets suivis de beuveries. Ils avaient lieu dans un cadre privé et servaient également à impressionner les convives avec des plats coûteux et élaborés.

Mais tout comme les officiers supérieurs, les simples soldats également voulaient passer de bons moments. Il y avait pour cela des établissements de divertissement, tels que des tavernes (tabernae). L’une d’elles se trouvait directement à côté de la maison de l’officier. Elle invite ceux qui passent la nuit au camp romain à prendre un dernier verre en soirée.

La cuisine du centurion peut être visité avec le billet d’entrée du musée.